Les arénas ferment, les bibliothèques ouvrent partiellement

Les principaux changements par rapport aux activités d’avant le confinement concernent la fermeture de plusieurs installations sportives intérieures. Le patinage libre dans les arénas est annulé. Le badminton et le pickleball ne sont plus permis au centre Julien-Ducharme, comme le tennis au Centre récréatif de Rock Forest. Le Centre récréatif sera fermé complètement jusqu’au 8 février. 

Les cours de piscine qui devaient commencer le 16 janvier sont annulés et le palais des sports Léopold-Drolet, qui était ouvert pour les marcheurs à l’intérieur, sera maintenant fermé. 

Les activités extérieures seront toujours permises, à l’intérieur de la bulle familiale, par exemple le ski au parc du Mont-Bellevue, où les cours sont néanmoins annulés. Il sera possible d’y louer de l’équipement, comme pour la glissade sur tubes à la base plein air André-Nadeau.

Les 11 patinoires extérieures demeurent ouvertes, mais leur capacité est limitée à 25 personnes. Le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard, précise que le hockey à quatre contre quatre ne sera plus permis, mais que l’utilisation personnelle d’un bâton et d’une rondelle est possible à l’intérieur d’une bulle familiale. Les patinoires fermeront à 19 h 30. 

Les bibliothèques, elles, devront être réorganisées pour accueillir les personnes qui ont besoin d’un endroit pour étudier. Plus de détails seront fournis la semaine prochaine, le temps que la Ville détermine combien d’utilisateurs pourront se trouver à l’intérieur en même temps et si une limite de temps sera imposée pour permettre une rotation. Jusqu’à maintenant, seule la cueillette de livres réservés en ligne ou au téléphone était possible.

« Avant la pandémie, nous recevions entre 700 et 1000 personnes par jour à la bibliothèque. Maintenant, nous gérons environ 800 commandes de livres par jour. Ça représente une charge de travail plus importante pour nous, mais ça démontre que ce service est pertinent. Nous devons maintenant repenser l’utilisation de l’espace, parce que nous continuerons d’offrir le service de ramassage de livres », explique M. Picard. 

Il n’est pas exclu que des cols bleus soient affectés au nettoyage dans la bibliothèque. Les employés des bâtiments qui sont désormais fermés, comme les arénas, sont également des cols bleus qui seront attitrés à d’autres tâches.

Les autres services municipaux, comme le ramassage des poubelles, seront toujours offerts. L’échange de documents physiques avec la Ville, si nécessaire, sera possible uniquement sur rendez-vous. Les activités de la cour municipale se poursuivent. Les écocentres sont ouverts. Tous les renseignements sur l’ouverture ou la fermeture des bâtiments municipaux se trouvent à sherbrooke.ca/COVID19

Les citoyens peuvent aussi téléphoner au 819 823-8000.

Partager cet article :
fiatlux.tk

Source : Lire l'article complet par La Tribune

À propos de l'auteur La Tribune

La Tribune est un journal quotidien membre de la Coopérative nationale d'information indépendante publié à Sherbrooke, au Québec. Il est actuellement édité par la Coopérative La Tribune, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Réagissez à cet article

Recommended For You