Le Canadien renverse les Maple Leafs 3-2

« Cole [Caufield] est peut-être petit, mais il aime les grands moments ». C’est ainsi que Phillip Danault a résumé l’impact du joueur recrue sur les performances du Canadien de Montréal depuis son arrivée avec l’équipe. Et il l’a prouvé de nouveau lundi soir.

Cole Caufield a marqué en surtemps dans un deuxième match d’affilée et le Tricolore a renversé les Maple Leafs de Toronto 3-2 au Centre Bell.

Le filet de l’Américain, qui a fait la pluie et le beau temps dans les rangs universitaires américains cette saison, s’est produit après que Danault eut créé l’égalité in extremis alors qu’il restait seulement 52 secondes au cadran en temps réglementaire.

« Ça n’a pas été parfait, mais on s’est accrochés. Nous manquions d’énergie en deuxième période, et il aura fallu de gros jeux vers la fin [du match] pour créer l’égalité et aller chercher une grosse victoire », a résumé l’entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme, au sujet de la performance de ses ouailles.

La victoire du CH, combinée à la défaite de 2-1 des Jets de Winnipeg contre les Sénateurs d’Ottawa, a permis aux hommes de Ducharme de rattraper la formation du Manitoba au troisième rang de la section Nord, avec cinq matchs à négocier de chaque côté.

Tyler Toffoli, en avantage numérique, a complété la marque pour le Canadien (24-18-9), qui a signé une troisième victoire consécutive.

Morgan Rielly et Auston Matthews ont riposté pour les Maple Leafs (33-13-6), qui ont vu leur série de cinq victoires prendre fin.

Caufield s’est encore servi de son arme de prédilection — son tir des poignets foudroyant — pour tromper la vigilance du gardien des Leafs Jack Campbell avec 17 secondes à écouler à la prolongation. Après une brève hésitation chez les officiels, qui croyaient que Joel Armia avait causé de l’obstruction sur le cerbère torontois, son deuxième filet de la campagne a été confirmé.

« Il gère bien la situation ; il sait qu’il est en processus d’adaptation. Mais à trois-contre-trois, surtout, avec l’espace sur la glace, quand il a le temps pour décocher son lancer, il devient très dangereux. C’est sa grande force [son tir], autant sa force que sa précision, et il vient d’aller nous chercher deux gros buts », a résumé Ducharme au sujet du hockeyeur âgé de 20 ans seulement.

Le gardien Jake Allen a retrouvé sa place devant le filet du Tricolore, après l’avoir laissée à Cayden Primeau samedi contre les Sénateurs d’Ottawa, et il a effectué 27 arrêts.

N’eût été le brio d’Allen devant son filet, le Canadien n’aurait jamais pu aspirer à la victoire. Le gardien âgé de 30 ans a frustré entre autres Mitchell Marner et William Nylander en échappée en temps réglementaire, avant d’en faire autant lors d’une descente à deux-contre-zéro de Matthews et Marner en prolongation.

Pour sa part, Campbell a repoussé 20 tirs dirigés vers lui dans la défaite des Maple Leafs.

Les Torontois ont aussi perdu les services de leur attaquant Nick Foligno en raison d’une blessure au haut du corps.

Le CH disputera trois de ses quatre prochains matchs contre les Maple Leafs, meneurs de la section Nord, et il pourrait croiser le fer avec eux au premier tour des séries éliminatoires.

En attendant que son sort se précise, le prochain affrontement du Bleu-blanc-rouge aura lieu mercredi soir contre les Sénateurs, à Ottawa.

Échos de vestiaire

Cole Caufield était tout sourire après avoir inscrit son deuxième but en surtemps en autant de matchs pour le Canadien.

« La sensation est toujours aussi grisante, elle ne s’estompe pas. Il [Jeff Petry] l’a encore fait en me repérant seul dans l’enclave. Il a tout fait seul — je crois qu’il était sur la patinoire depuis près de trois minutes —, il est très fiable, et il m’a simplement repéré au bon endroit. »

Nick Suzuki, qui a récolté trois mentions d’aide contre les Maple Leafs et qui a maintenant amassé au moins un point dans un sixième match de suite, est impressionné par la maturité du héros du jour, Cole Caufield.

« Il a fait ça à tous les niveaux où il est passé. C’était un grand moment, contre les Leafs, d’inscrire un deuxième but en prolongation en autant de matchs. C’est honnête… Je lui ai dit que je n’en ai toujours pas réussi un jusqu’ici, donc il mène par deux buts [contre moi]. C’est assez formidable ce qu’il peut accomplir, et ce sera bon pour sa confiance. »

Phillip Danault considère que les trois dernières remontées victorieuses du Canadien lui seront bénéfiques au niveau de la confiance, à l’approche des séries éliminatoires.

« Nous ne sommes plus inquiets comme auparavant [lorsque nous tirions de l’arrière dans un match]. Nous avons des joueurs qui peuvent marquer de gros buts, on joue très bien en équipe et on ne se décourage pas quand on encaisse un but. On suit notre plan de match, et je crois que ça décourage les autres équipes. On pousse dans la bonne direction. »

Partager cet article :
fiatlux.tk

Source : Lire l'article complet par Le Devoir

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard. De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise. www.ledevoir.com

Réagissez à cet article

Recommended For You