Un duel Sags-Remparts en deuxième ronde des séries de la LHJMQ

+

UN DERNIER HOMMAGE À EUGÈNE TREMBLAY

Un visage familier pour les partisans des Saguenéens de Chicoutimi vient de s’éteindre, avec le décès jeudi dernier de M. Eugène Tremblay à l’âge de 80 ans et sept mois. « Monsieur Centre-Georges » a oeuvré pendant plus de quatre décennies à la sécurité au Centre Georges-Vézina. 

« C’est la personne qui a été le plus longtemps comme employé avec les Saguenéens », confirme Serge Proulx concernant celui qui comptait 46 ans de service avant de quitter ses fonctions au printemps 2019. 

« Il avait débuté avec la Garde paroissiale où il était bénévole. Les premières années, c’était les gardes paroissiaux et il participait aux activités communautaires. C’est comme ça qu’il s’est joint aux Saguenéens. Par la suite, il a tellement aimé ça qu’il est resté avec l’organisation », relate le directeur des opérations des Saguenéens. À l’époque, la ville de Chicoutimi l’avait engagé et il n’a jamais quitté. En plus de quatre décennies, il a raté moins de dix matchs.

« Eugène se promenait partout dans l’aréna parce qu’il était responsable de la sécurité. Tous les agents de sécurité qui étaient en poste à l’intérieur de l’amphithéâtre étaient sous sa juridiction. C’est lui qui s’occupait d’avoir des personnes aux portes, dans les gradins et les sections pour s’assurer du bon déroulement des parties et que les spectateurs respectent les règles. S’il y avait du brouhaha derrière le banc, c’était les agents sous sa responsabilité qui intervenaient, poursuit M. Proulx. Mais au-delà de l’emploi, c’était une personne qui avait tellement le logo des Sags gravé sur le cœur! Il a souvent débordé de ses tâches. C’était une personne qui prenait ça au sérieux, qui était loyale et dévouée. M. Tremblay faisait ça avec sa passion et son cœur. Les Sags ont été une bonne partie de sa vie. » 

Pour le remercier pour ses dévoués services, l’organisation des Saguenéens lui avait offert deux billets de saison pour qu’il puisse enfin suivre des matchs tranquille, sans avoir à se préoccuper de la sécurité. Surtout que cette fameuse saison 2019-20 devait être celle où les Sags pouvaient aspirer aux grands honneurs. Malheureusement, une certaine pandémie est venue gâcher la fête et la suite est connue.

En signe de gratitude pour ces longues années de services, l’organisation des Saguenéens a fait imprimer son nom sur un chandail de l’équipe avec le #1 à l’endos. Ce chandail apparaîtra sur le signet commémoratif de M. Tremblay. Comme les Sags seront en séries au Centre Vidéotron samedi, jour des funérailles, ils ont mandaté une personne pour les représenter.

La Ville de Saguenay soulignera elle aussi le dévouement de cet employé qui, après avoir veillé à la sécurité au centre Vézina, s’est occupé du patinage libre, l’an dernier, par l’envoi de fleurs et d’un message de condoléances à sa famille.

La section sportive du Quotidien et du Progrès tient d’ailleurs à offrir ses sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Partager cet article :
fiatlux.tk

Source : Lire l'article complet par Le Quotidien

À propos de l'auteur Le Quotidien

Le Quotidien est un journal publié au Saguenay Lac Saint-Jean, une région du Québec du lundi au samedi. Il est actuellement édité par la Coopérative Le Quotidien, membre du groupe de presse Coopérative nationale de l'information indépendante depuis 2020.

Réagissez à cet article

Recommended For You