Enfin, des festivals!


Musique, cinéma, docs, performances et même littérature : ça va brasser cet automne. Tour d’horizon.

POP Montréal

Laura Niquay

Véritable icône du Mile End, l’audacieux festival de musique indépendante célèbre son 20e anniversaire. Parmi une programmation exaltante, on retient donc ces 20 noms: Laura Niquay, The Besnard Lakes, Suuns, Backxwash, Antony Carle, All Hands_Make Light, Marie-Pierre Arthur, Claire Morrison, Eve Parker Finley, The Dears, Cadence Weapon, Hanorah, Janette King, La Ren, Maryze, Aiza, Cakes da Killa, Vanille et Chiiild. Mention spéciale également pour l’exposition Art POP et les projections Film POP.
Du 22 au 26 septembre

Festival International du Film Black de Montréal

With Drawn Arms

Le festival frappe fort avec son film d’ouverture, With Drawn Arms de Glenn Kaino et Afshin Shahidi. Ce documentaire dépeint l’histoire de Tommie Smith, qui avait levé son poing ganté lors des Jeux olympiques de 68 pour protester contre les inégalités raciales en Amérique. Notons aussi que pour sa 17e édition le FIFBM décerne ses Prix Excellence en carrière à l’artiste visuelle et cinéaste québécoise d’origine haïtienne Martine Chartrand, à la militante et actrice guadeloupéenne Firmine Richard ainsi qu’au comédien français Omar Sy.
Du 22 septembre au 3 octobre

Festival international de la littérature

Kamikaze du vendredi

Le FIL, qui se décrit lui-même comme une «bibliothèque vivante», met une fois de plus les mots à l’honneur. Deux spectacles nous interpellent particulièrement cette année. D’abord, le parcours poétique (de trois expositions) intitulé Nin Auass/Moi l’enfant, sorte d’adaptation de l’ouvrage de Joséphine Bacon et Laure Morali illustré par Lydia Mestokosho-Paradis. Et puis, on assistera également à Kamikaze du vendredi de et avec Amélie Prévost, un livre qui devient une véritable œuvre sonore.
Du 24 septembre au 3 octobre

Osheaga

Charlotte Cardin

Annulé dans un premier temps, le festival qui se déroule l’été au parc Jean-Drapeau revient avec une formule Retrouvailles 100% automne et 100% canadienne. Pendant toute une fin de semaine, le public pourra notamment applaudir les têtes d’affiche Charlotte Cardin – très attendue depuis la sortie de son album Phoenix  au printemps – Jessie Reyez et Half Moon Run. Ce n’est pas tout, car Geoffroy, Les Shirley, Zach Zoya, et Magi Merlin, entre autres, seront aussi de la partie.
Du 1er au 3 octobre

Festival du nouveau cinéma

Jane Campion

Voilà un 50e anniversaire qui va se fêter en grande pompe! Le FNC accueillera la première récipiendaire féminine d’une Palme d’or, Jane Campion. La cinéaste néo-zélandaise offrira une classe de maître et présentera son dernier film, The Power of the Dog. La programmation complète est encore tenue secrète, néanmoins on sait déjà que Bootlegger de l’artiste multidisciplinaire Caroline Monnet et Archipel réalisé par Félix Dufour-Laperrière seront respectivement projetés en ouverture et en clôture du festival.
Du 6 au 17 octobre

Phénomena

Cabaret DADA

Pour sa 10e édition, Phénomena fait preuve de résilience et garantit à ses festivaliers des rencontres seulement «en vrai» avec huit spectacles en salle, huit performances extérieures et deux expositions. Fidèle à sa réputation, ce rendez-vous culturel mettra à nouveau en lumière des «artistes inclassables, atypiques et indisciplinés». De notre côté, on est impatient d’assister au Cabaret DADA Pandémique (de la directrice artistique D. Kimm) et à Luz: Terre de Sonia Bustos dans une conception sonore de Moe Clark.
De 7 au 22 octobre

Cinemania

Une révision

Le festival de films francophones annonce une édition 2021 hybride. Le coup d’envoi sera donné au Cinéma Impérial avec la première nord-américaine de la fiction québécoise Une révision de Catherine Therrien, produite par Denise Robert. Le long métrage met en vedette Patrice Robitaille, Nour Belkhiria, Rose-Marie Perreault et Anne-Élisabeth Bossé dans une aventure de remises en question et de convictions. France de Bruno Dumont, Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg et Les intranquilles de Joachim Lafosse ont aussi été retenus.
Du 2 au 21 novembre

Coup de cœur francophone

Valence

Le CCF vient tout juste de dévoiler les premiers noms des artistes qui se produiront dans une quinzaine de salles montréalaises pour sa 35e édition. On se réjouit déjà des doubles concerts d’Ariane Roy et Valence, de Douance et Mélanie Venditti, de Nicolet et N Nao et de Kanen et Matiu. Julien Sagot, Fuudge (déplogué) et Luc de Larochellière pour les 30 ans de son album Sauvez mon âme auront aussi droit à leur soirée.
Du 4 au 14 novembre

Rencontres internationales du documentaire de Montréal

Petit Tom

Les RIDM préparent une 24e édition «engagée et rassembleuse». Cinq titres ont d’ores et déjà été dévoilés et le festival de documentaires continue de mettre de l’avant le cinéma d’ici. Pier-Luc Latulippe et Martin Fournier y reviennent avec leur dernier film, Dehors Serge Dehors, qui aborde un enjeu sociétal de taille, la santé mentale et la dépression. Petit Tom d’André-Line Beauparlant évoque quant à lui l’enfance, la violence, les traumatismes mais aussi la tendresse d’une famille.
Du 13 au 17 novembre

image+nation

Alors que l’appel à soumissions vient de s’achever, difficile de savoir de quoi sera composé le menu de sa 34e édition, si ce n’est qu’elle aussi sera hybride… À travers la programmation à venir, le Film Festival LGBTQueer Montréal poursuivra sa double mission de soutien aux créateurs queer, et de promotion, réflexion et connexion entre les membres de la communauté, en proposant des récits toujours originaux – comment oublier la présentation du fabuleux Shiva Baby l’année passée?
Du 18 au 28 novembre

<div class="cta cta--small flex-container flex-dir-column align-center align-middle">
    <form class="cta-form sign-up-form align-bottom align-justify">
<input type="hidden" id="met_nonce" name="met_nonce" value="d14f24c866" /><input type="hidden" name="_wp_http_referer" value="/feed/" />            <div class="cta-content text-center">
            Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.
        </div>
        <div class="grid-x grid-margin-x grid-margin-y cta-body">
            <span class="cell small-6 medium-auto"><input type="email" class="email" placeholder="Adresse courriel" name="emial" required></span>
            <span class="cell small-6 medium-auto"><input type="text" class="name" value="" name="FNAME" id="mce-FNAME" placeholder="Prénom" required></span>
            <span class="cell small-12 medium-shrink"><input type="submit" class="button" value="Je m’inscris"></span>
        </div>
                    <span class="checkbox">
                <input type="checkbox" id="gdpr" name="gdpr" value="0601cbb71f" class="gdpr" required checked>
                <label for="gdpr" class="form-gdpr">
    J’accepte de recevoir des communications du Journal Métro                    </label>
            </span>
            <input id="group-id" type="hidden" name="group-id" value="a4ebae13be" />
    </form>
</div>

Source : Lire l'article complet par Journal Métro

À propos de l'auteur Journal Métro

Disponible dans plus de 1 000 points de distribution du lundi au vendredi, l'édition montréalaise du journal international Metro est une des seules à être imprimée français en Amérique. C'est également le quotidien le plus lu à Montréal (un million de lecteurs par édition). (Wikipédia)

Réagissez à cet article

Recommended For You