Vaccination des enfants : sommes-nous toujours dans un État de droit?

Auteur : Collectif Réinfo Covid Québec

Suite à l’autorisation par les autorités de procéder à la vaccination des enfants, des ex-conjoints se déchirent quant à savoir ce qui est le mieux pour leurs enfants, à savoir les faire vacciner ou non. Actuellement, les tribunaux refusent tout débat scientifique et s’en remettent aux recommandations de la Santé publique.

Nous présentons ici la plaidoirie de Maître Myriam Bohémier, avocate de la mère, qui refuse l’injection de ses enfants, contrairement à son ex-conjoint qui y est favorable. Cette plaidoirie a été présentée le 25 juillet devant la Cour d’appel du Québec. Malgré une argumentation basée sur des faits, et sachant qu’en plus ces enfants ont des antécédents familiaux de problèmes cardiaques, la Cour a rejeté la demande pour preuve nouvelle et l’appel au complet.

À l’heure où l’on constate de plus en plus de myocardites et péricardites chez les jeunes vaccinés, que des scientifiques comme Nima Machouf reconnaissent que les vaccins ne sont pas « si bon que ça », que les données montrent que les vaccinés sont davantage hospitalisés que de non-vaccinés, on peut s’interroger sur la logique de cette décision et sur le refus des tribunaux d’entendre de la preuve scientifique sur la vaccination contre la COVID-19.

Nous vous présentons donc dans le document pdf suivant l’arrêt de la Cour supérieure à ce sujet. À vous de vous faire votre propre idée de la situation actuelle : toutes les décisions de justice sont rendues en faveur des vaccins, ce qui amène à se demander sérieusement si nous sommes toujours dans un État de droit.

L’article Vaccination des enfants : sommes-nous toujours dans un État de droit? est apparu en premier sur Réinfo Covid Québec.

À propos de l'auteur

Source : Lire l'article complet par Réinfo Covid Québec

À propos de l'auteur Réinfo Covid Québec

QUESTIONNER - COMPRENDRE - AGIR Collectif de soignants, médecins et citoyens réunis autour d’une idée : le besoin d’une politique sanitaire juste et proportionnée au Québec et ailleurs dans le monde…

Réagissez à cet article

Recommended For You