Voici le reste de votre équipe Pro-Vie

La semaine dernière, je vous ai présenté deux des six membres du personnel à temps plein de Campagne Québec-Vie; nous sommes une équipe qui se bat pour la Foi, la Vie et la Famille au Québec, afin que tout le Canada puisse en bénéficier. Aujourd’hui, je vous présente les quatre autres : 

Augustin

Augustin est avec nous depuis environ quatre ans. Il travaille pour nous en tant que journaliste et traducteur, apportant au Québec les nouvelles les plus pertinentes sur la foi, la vie et la famille dans une province qui entend rarement parler de ces sujets dans ses médias grand public et même alternatifs. Il connaît de près la beauté et les défis d’une culture de la vie : il est l’un des neuf frères et sœurs d’une famille qui s’occupe de deux personnes atteintes du syndrome de Down. Sa mère Dominique traduit pour nous environ 20 heures par semaine.


Augustin (à droite) prêt à participer à des réunions à l’ONU à New York, avec d’autres pro-vie.

(Il ne reste que 3 jours avant notre collecte de fonds d’automne ; si vous avez déjà donné, nous vous en remercions chaleureusement ! Sinon, nous avons besoin d’environ 3 945 $ pour atteindre notre objectif de 15 000 $. Si vous voulez que le Québec et le Canada soient Pro-Vie, donnez aujourd’hui). 

Joanna

Joanna nous a rejoints à la fin de l’été en tant que journaliste, photographe et graphiste. Elle a fait le saut parce qu’elle voulait être dans un lieu de travail qui correspondait à ses valeurs dans un monde qui ne semble plus faire la différence entre le bien et le mal. Elle dit avoir été guidée à postuler pour travailler à CQV lors d’une neuvaine de prière à St-Joseph. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts (majeure en psychologie) de l’Université McGill en 2012, ayant également acquis un diplôme en communications et un certificat en design graphique. Elle a également travaillé dans le domaine de la photographie pendant plus de 10 ans.

Arpad

Nous avons récemment embauché Arpad pour être notre directeur des opérations politiques. Arpad était déjà impliqué dans le mouvement pro-vie, dans son temps libre, depuis quelques années. Il y a deux ans et demi, il a réalisé l’influence que les chrétiens du Québec peuvent avoir dans le processus politique, ce qui l’a convaincu de commencer à s’impliquer en politique. Il a fait du bénévolat pour la campagne de Pierre Lemieux — un pro-vie — du parti conservateur fédéral, en 2019, et pour la campagne à la direction de Leslyn Lewis en 2020. Son objectif est de tout mettre en œuvre pour que lors des prochaines élections fédérales dans 3 ans, tous les chrétiens et pro-vie du Québec aient dans leur circonscription un candidat qui représente leurs valeurs. 

Georges

J’ai commencé mon travail à CQV alors que j’étais étudiant à l’université McGill. Je venais de rejoindre le groupe pro-vie du campus — Choisissez la vie McGill — et j’avais regardé une vidéo de bébés tués par l’avortement. Je ne pouvais plus m’asseoir dans un café pour écrire sur la philosophie en sachant qu’à quelques rues de là, quelqu’un était en train de déchiqueter un bébé et que je ne faisais pratiquement rien pour y remédier. J’ai donc commencé à organiser des campagnes de prière « 40 jours pour la vie » devant l’établissement Morgentaler de Montréal. Depuis, nous en avons organisé une vingtaine. Je suis devenu président de notre organisation en 2009. Entre-temps, nous sommes passés de 2 à 6 travailleurs à temps plein. Mais nous avons besoin de votre aide pour continuer à grandir, à prier et à travailler pour un Québec pro-vie !

C’est moi avec une plaque d’immatriculation 100% légale « Pro-Vie ». Je n’ai jamais osé l’installer sur ma mini-fourgonnette car je doute que la compagnie d’assurances couvrirait les très probables graffitis ou même dommages par le feu que mon véhicule subirait à cause du message « provocateur » sur sa plaque. En tout cas, la poursuite de notre travail à CQV permettra à des gens comme moi d’être ouvertement chrétiens et pro-vie au Québec, sans crainte de représailles !

Notre collecte de fonds a été jusqu’à présent un grand succès. Plus de 140 personnes ont donné plus de 11 000 dollars. Nous ne sommes plus qu’à 3 945 dollars de notre objectif de 15 000 dollars ! Si vous avez déjà donné, nous vous remercions de votre confiance et de votre engagement envers la Vie. Si vous n’avez pas encore donné, c’est le moment de nous aider à atteindre notre objectif. Donnez aujourd’hui si vous le pouvez.

Que Dieu vous bénisse,


Georges Buscemi, président
Campagne Québec-Vie

P.S. Ceci vient d’arriver : La députée pro-vie Kelly Block a un message urgent qu’elle a demandé à Campagne Québec-Vie de vous transmettre. Elle veut que vous disiez à votre député de voter « oui » au projet de loi C-230, qui sera voté peu de temps après sa 2e lecture ce jeudi. Ce projet de loi vise à défendre les droits, garantis par la Charte canadienne, des travailleurs médicaux qui refusent de participer à toute forme d’euthanasie ou de suicide assisté. Veuillez contacter votre député dès aujourd’hui !

P.P.S. Nous ne pourrions pas faire ce travail sans vous. S’il vous plaît, donnez ce que vous pouvez, si vous voulez que le Québec et le Canada soient Pro-Vie.

Source : Lire l'article complet par Campagne Québec-Vie

À propos de l'auteur Campagne Québec-Vie

Campagne Québec-Vie est une association québécoise qui travaille de concert avec tout individu ou association de bonne volonté, à l’établissement d’une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.CQV a trois objectifs : i) Promouvoir la reconnaissance, par les représentants de tous les corps sociaux, y compris ceux de l’État, de la nécessité du christianisme, en tant que seule religion intégralement vraie, pour une réalisation pleine et entière du bien commun ; ii) Promouvoir la reconnaissance du fait que la foi chrétienne est raisonnable, et que la raison soutient la foi et la morale chrétiennes ; iii) Promouvoir le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ainsi que les droits de la personne et de la famille ;CQV œuvre à instaurer une « Culture de Vie », c’est-à-dire que nous favorisons, en manifestant, en organisant des colloques, en diffusant des nouvelles par Internet et offrant de l’aide aux femmes enceintes en difficulté, le développement d’une société dont les lois et les mœurs concourent, entre autres, à la reconnaissance du droit à la vie de toute personne humaine, de la conception à la mort naturelle, ainsi qu’à la reconnaissance de la famille traditionnelle (homme, femme, et les enfants qui découlent de leur union aimante) comme lieu privilégié pour l’épanouissement de la personne humaine.

Réagissez à cet article

Recommended For You