Phil Mickelson demande qu’on retire son nom de la poursuite intentée contre la PGA

Phil Mickelson, figure de proue des golfeurs de la PGA ayant déserté pour le circuit rival LIV, et trois autres athlètes ont demandé à un juge fédéral de retirer leurs noms de la poursuite antimonopole intentée contre le circuit américain.

Talor Gooch, Hudson Swafford et Ian Poulter ont déposé des demandes séparées pour que leur nom soit également retiré. Il ne reste plus que trois golfeurs qui poursuivent la PGA : Bryson DeChambeau, Peter Uihlein et Matt Jones. Le circuit LIV, financé par des fonds saoudiens, est également listé comme plaignant dans cette poursuite intentée en août.

Le procès ne doit toutefois pas commencer avant janvier 2024.
 

La décision de Mickelson n’est pas une surprise. Il a déclaré il y a deux semaines à si.com qu’il n’avait plus besoin d’être impliqué dans la poursuite maintenant que le circuit LIV s’était joint au groupe de plaignants.

Mickelson a ajouté que la seule raison pour laquelle il aurait pu demeurer comme plaignant est pour obtenir des dommages, « dont [il] n’a pas besoin ». Il croit toujours que les golfeurs devraient pouvoir choisir ou et quand ils évoluent, ce qui sera accompli « si et quand LIV remporte la poursuite ».

Le circuit saoudien a déjà essuyé un premier revers devant les tribunaux quand la juge de la Cour de district fédéral Beth Labson Freeman a rejeté l’imposition d’une injonction qui aurait permis aux golfeurs de la LIV de participer aux lucratives éliminatoires de la PGA.

Le circuit LIV compte 12 des 50 meilleurs golfeurs au classement mondial. Ses golfeurs ne reçoivent toutefois pas de points au classement mondial puisque sa demande de certification n’a pas encore été étudiée par l’organisme régissant ce classement. Le processus peut prendre jusqu’à un an et devrait être complété l’été prochain.

<h4>À voir en vidéo</h4>
<span class="extra_texte"></span>

Adblock test (Why?)

Source : Lire l'article complet par Le Devoir

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard.De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise.www.ledevoir.com

Réagissez à cet article

Recommended For You