Mariage homosexuel, GPA, droits des enfants… Ce qui va changer à Cuba

Les Cubains ont approuvé à plus de 66% par référendum un nouveau Code de la famille progressiste qui légalise le mariage homosexuel, la gestation pour autrui et la filiation élargie. 

Le texte approuvé le 25 septembre était largement soutenu par le gouvernement communiste et le vote en faveur du «oui» a fait l’objet d’une intense campagne officielle au cours des dernières semaines, dans la rue, à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Le «oui» a ainsi recueilli 66,87% des voix contre 33,13% des suffrages pour le «non», le plus haut pourcentage de vote négatif jamais atteint lors d’un référendum, selon des résultats quasi définitifs annoncés le 26 septembre par le Conseil électoral national (CEN). «Le code des familles a été approuvé par le peuple», a déclaré sa présidente, Alina Balseiro. 

«Le « oui » a gagné. Justice a été rendue […] Il s’agit de régler une dette envers plusieurs générations de Cubains, dont les projets familiaux attendent cette loi depuis des années», s’est félicité le président Miguel Diaz-Canel sur Twitter. 

La participation s’est établie à 74,01%, selon l’autorité électorale, qui devait encore valider les résultats dans une trentaine de circonscriptions. 

Ce taux est en recul par rapport au précédent référendum de 2019 sur la nouvelle Constitution, approuvée par 86,85% des votants avec une participation de 90,15%. 

Le nouveau code, qui remplace dès ce 26 septembre le précédent datant de 1975, légalise le mariage homosexuel et autorise l’adoption homoparentale.

Il renforce les droits des enfants, des personnes âgées et des handicapés, et introduit la possibilité de reconnaître légalement plusieurs pères et mères, outre les parents biologiques. Il autorise la gestation pour autrui sans fins lucratives.

Cuba possède désormais le texte le plus progressiste d’Amérique latine en la matière.

L’ambassade américaine à La Havane a salué sur Twitter «la décision du peuple cubain», tenant néanmoins à préciser : «Mais cela ne change pas la nature anti-démocratique du régime cubain. Le peuple cubain mérite que soient respectés tous ses droits humains.»

Source : Lire l'article complet par RT France

À propos de l'auteur RT France

Les actualités de RT traitent des principaux problèmes de notre temps sous un angle destiné aux spectateurs qui veulent en savoir plus en soulevant des sujets souvent ignorés par les médias grand public pour produire un contenu qui sort de l’ordinaire. RT propose un point de vue alternatif sur tous les grands événements du monde.

Réagissez à cet article

Recommended For You