Quelques réflexions sur le récent échange de prisonniers


Par The Saker – Le 26 septembre 2022 – Source The Saker’s Blog

Je veux aborder quelque chose qui me dérange profondément : la réaction de certains au récent échange de prisonniers. Plus précisément, je veux m’adresser à ceux qui s’y sont opposés avec tant de véhémence et qui ont critiqué le Kremlin pour avoir accepté cet échange. Dans le texte suivant, je veux donc m’adresser directement à ceux qui ont été si bouleversés par cet échange.

Tout d’abord, une question : avez-vous personnellement fait l’expérience d’un désespoir RÉEL/TOTAL dans votre vie ?

Parce que si ce n’est pas le cas, alors vous devriez vous disqualifier de tout commentaire sur cet échange puisque vous n’avez aucune idée de la nature de ce qui est discuté. Comptez vos bénédictions et gardez votre indignation bien-pensante pour vous-même, puis revenez peut-être sur le sujet si/quand vous aurez personnellement fait l’expérience du vrai désespoir pour la première fois.

Et si vous avez déjà eu l’impression d’être au fin fond de l’enfer, essayez de vous souvenir de ce que vous avez ressenti et d’imaginer ce que c’est pour un soldat russe d’être dans les cachots du SBU, soumis non seulement à la torture physique mais aussi mentale. L’une des premières choses que la plupart de ces soldats ont dû entendre est ce « personne ne sait que vous êtes ici et nous pouvons vous faire ce que nous voulons » (en tant qu’ancien délégué du CICR, je sais pertinemment que c’est l’un des aspects les plus horribles des « disparitions »). Oui, la torture est horrible. Mais le désespoir est encore pire. Donc, si la Russie n’avait pas accepté cet échange, à quelle pensée ou à quel espoir ces soldats russes pouvaient-ils se raccrocher ? Maintenant, si vous êtes un positiviste moderne « éclairé » typique, veuillez arrêter de lire ici et passez les trois prochains paragraphes. Mais si vous êtes religieux, lisez ce qui suit.

L’un des principes fondamentaux du christianisme est qu’une âme est plus précieuse que l’univers.  Vous vous souvenez de la parabole de la brebis égarée ? Avez-vous remarqué que le pasteur a laissé tout son troupeau pour aller à la recherche d’une seule brebis égarée ? En d’autres termes, ce n’était pas une décision « rationnelle » : « Quel est l’homme d’entre vous qui a cent brebis, s’il en perd une, ne laisse pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert, et ne cherche pas celle qui est perdue jusqu’à ce qu’il la trouve ?« . Bien sûr, le positiviste moderne « éclairé » n’irait pas chercher 49 moutons perdus si cela signifiait en laisser 51 sans surveillance. Et, bien sûr, l’échange d’un nombre X de nazis contre un nombre Y de soldats russes n’aurait aucun sens pour une telle personne.

Puis-je également vous rappeler, en supposant que vous soyez religieux, que la Bible dit : « C’est à moi qu’appartiennent la vengeance et la rétribution ; leur pied glissera en temps voulu ; car le jour de leur calamité est proche, et ce qui doit leur arriver se hâte« . Croyez-vous vraiment que le terroriste d’Azov échappera à la justice de Dieu ? Si ce n’est pas le cas, alors vous ne croyez pas en Dieu pour commencer. Et si c’est le cas, alors AGISSEZ en fonction de cette croyance !

J’aimerais que tous ceux qui ont fait part de leur position « héroïquement fondée sur des principes » et « courageusement dure » contre cet échange aient la possibilité de parler avec les soldats russes qui ont été libérés et avec leurs familles pour leur expliquer pourquoi il était erroné d’échanger ces soldats contre une bande de voyous nazis.

L’un d’entre vous a écrit « il y a quelque chose de très mauvais ici« . Oui, en effet, c’est le cas. Et ce « quelque chose« , c’est vous. Vous êtes juste trop vide pour le réaliser.

Mais nous vivons dans une société où le concept « de bien et de mal » a été déclaré vide de sens et très dépassé, alors pour le positiviste moderne « éclairé« , je veux offrir quelques autres arguments.

  • Vous rendez-vous compte que les nazis étaient beaucoup plus en sécurité sous la garde de la Russie que libérés (même pendant que l’OTAN tirait ses HIMARS sur le centre de détention dans lequel ils avaient demandé à la Russie d’héberger les voyous d’Azov !) Oui, la Russie les a échangés, mais de tels échanges ont également eu lieu pendant les deux guerres de Tchétchénie. Savez-vous combien de Tchétchènes échangés sont ensuite allés profiter d’une vie agréable et confortable ? Aucun. Les Russes les ont tous tués ou capturés. Maintenant, ces voyous nazis vont vivre en fuite et craindre pour leur vie pour le reste de leur triste existence sur terre.
  • Vous rendez-vous compte qu’au Banderastan, ces nazis qui ont enregistré les premières vidéos depuis Azovstal à Marioupol, ridiculisant ceux qui ont choisi la captivité plutôt que la liberté, ont ensuite choisi la captivité pour eux-mêmes, comme les lâches qu’ils sont tous ? En d’autres termes, leur réputation est morte et ne sera pas réparée avec le temps.
  • Vous souvenez-vous de Nadezha Savchenko ? C’est l’ »espoir de l’Ukraine » qui a été faite prisonnière par les Russes pour avoir assassiné deux journalistes. Elle a ensuite été libérée pour… …atterrir dans une prison ukrainienne, accusée de préparer un coup d’État. La plupart d’entre vous ne réalisent pas ce qu’être en captivité en Russie signifie pour les voyous nazis. Cela signifie qu’on ne peut plus jamais leur faire confiance car personne ne sait vraiment ce qui leur est arrivé pendant leur captivité en Russie. Demandez à n’importe quel professionnel du renseignement et il vous le confirmera.

L’important est ceci : Poutine a fait une chose MORALE en acceptant cet échange et ceux qui l’accusent maintenant de toutes sortes de maux (« il a libéré des nazis pour récupérer Medvedchuk ! ») ne sont pas seulement amoraux/immoraux, ils sont aussi ignorants et ne comprennent pas que la Russie n’a PAS donné à ces nazis un quelconque acquittement. TOUS ces nazis seront désormais sur la liste « à tuer ou capturer » russe.

Mais ces soldats russes qui ont vécu un enfer que je ne souhaite à personne seront maintenant réunis avec leurs familles. Pas grâce à vous, grâce à Poutine.

J’ai été choqué et, franchement, dégoûté par les commentaires dénonçant cet échange, alors j’ai voulu dire ce que je pensais et vous faire savoir sans détour à quel point je trouve ces commentaires honteux. J’ai dit ce que j’avais à dire et je ne ferai plus aucun effort pour convaincre qui que ce soit.

Andrei

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone
Adblock test (Why?)

Source : Lire l'article complet par Le Saker Francophone

À propos de l'auteur Le Saker Francophone

« Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent. »Un groupe de citoyens francophones qui désire faire partager au public francophone des analyses venues du monde entier et exprimées dans d'autres langues. Rendre accessible la pensée dissidente où qu'elle se trouve.Ce site est une émanation du Saker US mais avec notre propre sensibilité francophone.Nous n'avons pas besoin de vos dons, nous sommes tous bénévoles, mais vos talents sont bienvenus si vous avez des dispositions pour la traduction (anglais, allemand, russe, etc.) et aussi pour la relecture en Français

Réagissez à cet article

Recommended For You