La ligne d’assistance téléphonique 811 de la Saskatchewan cesse de promouvoir l’euthanasie

Par Alex Schadenberg (Coalition pour la prévention de l’euthanasie) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pixel-Shot/Adobe Stock

La journaliste Laura Sciarpelletti de CBC News Saskatchewan a publié le 19 septembre que la ligne d’assistance 811 de l’autorité sanitaire de la Saskatchewan a supprimé le lien vers le programme d’aide médicale à mourir (euthanasie).

Selon le reportage de CBC News, Everett Hindley, ministre de la Santé mentale de la Saskatchewan, a envoyé un message déclarant :

« Il n’est pas logique d’accueillir les gens avec un message qui pourrait potentiellement laisser entendre que le suicide est une option. »

Le bureau de Hindley a confirmé à CBC News que c’est son bureau qui a demandé que l’euthanasie soit retirée de la ligne d’assistance 811. Le bureau de Mme Hindley a déclaré avoir été contacté par « un défenseur de la santé mentale et de la prévention du suicide pour qui le suicide est une question profondément personnelle ».

Donovan Maess, journaliste multimédia à CTV News Regina, s’est entretenue avec la sénatrice Denise Batters, porte-parole bien connue en matière de santé mentale, qui a déclaré :

« En entendant le message de la ligne d’information sur la santé, j’ai su qu’il était très problématique et qu’il devait changer ».

« Quand j’ai contacté le ministre, il a accepté ».

Maxime Bernier, chef du Parti populaire du Canada, a également mené une campagne visant à retirer le service d’euthanasie de la ligne d’assistance sanitaire 811. Bernier, qui a voté en faveur de l’euthanasie, a déclaré à Maess, de CTV News que :

« La promotion de cette option se fait tout le temps ».

« Le gouvernement ne devrait pas faire cette promotion lorsque vous appelez la ligne d’urgence santé. »

Batters a dit à Maess que :

« Nous devons offrir aux personnes atteintes de maladies mentales de meilleurs traitements. »

« Nous devons offrir aux gens de vraies ressources et une aide réelle, et pas seulement un moyen plus facile d’accéder au suicide. »

C’est une bonne nouvelle que le gouvernement de la Saskatchewan ait retiré l’euthanasie (AMM) de sa ligne d’aide médicale 811, mais la bataille ne fait que commencer. Les provinces canadiennes disposent toutes d’un service d’AMM et certains de ces services sont même promus sur les panneaux d’affichage électroniques des salles d’urgence des hôpitaux.

Source : Lire l'article complet par Campagne Québec-Vie

À propos de l'auteur Campagne Québec-Vie

Campagne Québec-Vie est une association québécoise qui travaille de concert avec tout individu ou association de bonne volonté, à l’établissement d’une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.CQV a trois objectifs : i) Promouvoir la reconnaissance, par les représentants de tous les corps sociaux, y compris ceux de l’État, de la nécessité du christianisme, en tant que seule religion intégralement vraie, pour une réalisation pleine et entière du bien commun ; ii) Promouvoir la reconnaissance du fait que la foi chrétienne est raisonnable, et que la raison soutient la foi et la morale chrétiennes ; iii) Promouvoir le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ainsi que les droits de la personne et de la famille ;CQV œuvre à instaurer une « Culture de Vie », c’est-à-dire que nous favorisons, en manifestant, en organisant des colloques, en diffusant des nouvelles par Internet et offrant de l’aide aux femmes enceintes en difficulté, le développement d’une société dont les lois et les mœurs concourent, entre autres, à la reconnaissance du droit à la vie de toute personne humaine, de la conception à la mort naturelle, ainsi qu’à la reconnaissance de la famille traditionnelle (homme, femme, et les enfants qui découlent de leur union aimante) comme lieu privilégié pour l’épanouissement de la personne humaine.

Réagissez à cet article

Recommended For You