Punition plus sévère réclamée pour Jean Boulet

Le chef conservateur Éric Duhaime « ne comprend pas » pourquoi l’ex-ministre Jean Boulet est encore candidat après les propos qu’il a tenus sur les immigrants tandis que la libérale Dominique Anglade plaide pour qu’il ne soit plus ministre.

« Je [ne] comprends pas que ce gars-là est encore candidat de la CAQ à matin », a déclaré Éric Duhaime en entrevue jeudi à CHOI-Radio X. « Monsieur Legault, il dit qu’il est disqualifié, mais dans la même phrase, il veut que le monde vote pour lui le 3 octobre. À un moment donné, décide-toi ! ».

Dans un débat électoral en Mauricie, le député sortant de Trois-Rivières avait déclaré ceci : « 80 % des immigrants s’en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise. La clé, c’est la régionalisation et la francisation. »

Des propos qui sont erronés et donnent une très mauvaise image du Québec à l’étranger, a souligné le chef conservateur.

« Il s’est disqualifié pour tout »

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, s’est déjà engagé à ce que M. Boulet ne soit plus ministre de l’Immigration s’il forme le prochain gouvernement. Par contre, le principal intéressé a réitéré qu’il souhaitait poursuivre sa carrière politique, jeudi matin, lors d’une entrevue à la station 98,5, à Montréal.

De passage à Sherbrooke jeudi, la cheffe libérale Dominique Anglade a dit ne pas comprendre pourquoi Jean Boulet est « encore ministre à l’heure où on se parle ». Il « s’est disqualifié pour tout », a-t-elle soutenu, en mêlée de presse.

Le chef caquiste François Legault ne peut pas « se cacher » derrière M. Boulet, selon Mme Anglade. Si ce dernier a tenu ces propos, « c’est que, quelque part, il est cautionné par toute la politique de division de la CAQ ». La cheffe libérale plaide pour que les Québécois « se réveillent » et comprennent qu’ils n’ont pas besoin de « ces chicanes ».

Chez Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois a dit avoir « [pris] acte des excuses de M. Boulet », tout en jugeant qu’il est disqualifié de la fonction de ministre de l’Immigration. Le porte-parole solidaire s’est dit « convaincu, convaincu, que M. Legault va conserver la candidature de M. Boulet, [car] M. Boulet a juste dit tout haut ce que bien des candidats et des élus caquistes pensent tout bas ». « M. Boulet a offert la version la plus corsée du même discours qui est celui de M. Legault depuis le début de la campagne électorale », a-t-il lancé.

À voir en vidéo

                    <p><strong><a href="https://blockads.fivefilters.org/">Adblock test</a></strong> <a href="https://blockads.fivefilters.org/acceptable.html">(Why?)</a>

Source : Lire l'article complet par Le Devoir

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard.De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise.www.ledevoir.com

Réagissez à cet article

Recommended For You