Le Canada en finale à la Coupe Davis

Après avoir gagné avec panache un match de simple que le Canada ne pouvait pas perdre, Félix Auger-Aliassime a fait équipe avec Vasek Pospisil pour vaincre les Italiens Matteo Berrettini et Fabio Fognini 7-6 (2), 7-5 lors du double décisif de la demi-finale des Finales de la Coupe Davis, samedi à Malaga, en Espagne.

La victoire permet au Canada de se qualifier pour le duel ultime de la Coupe Davis pour la deuxième fois de son histoire, après sa présence à la finale de 2019 contre l’Espagne. Dimanche, la délégation canadienne affrontera l’Australie, qui avait battu la Croatie vendredi lors de l’autre demi-finale.

« Je suis tellement fier de ce que les gars ont accompli, a dit le capitaine Frank Dancevic. Nous allons célébrer un peu ce soir, mais nous reprenons l’action dimanche. Le but ultime est de remporter la Coupe, et toute notre concentration va dans cet objectif. »

Dépêché à la dernière minute à la place de Denis Shapovalov pour le duel en double, Auger-Aliassime a gagné le jeu décisif au service, non sans devoir batailler avec vigueur alors qu’il s’est retrouvé devant deux balles de bris.

Face à ce défi, il a réagi avec brio en inscrivant deux as consécutifs pour effacer ces deux balles de bris. Auger-Aliassime et Pospisil ont gagné les deux points suivants, le dernier sur un coup droit raté de Berrettini, assurant la victoire au tandem canadien après deux heures et une minute d’action.

Auger-Aliassime avait forcé la tenue de ce double décisif grâce à une victoire de 6-3, 6-4, en 84 minutes, contre Lorenzo Musetti lors du deuxième match en simple de la journée.

Un peu moins de deux heures après que Shapovalov eut perdu un match marathon contre Lorenzo Sonego, le Montréalais de 22 ans a livré une autre performance de haut niveau lors de laquelle il a récolté 12 as.

Comme il lui est arrivé si souvent pendant son heureuse séquence de 16 victoires en octobre, Auger-Aliassime n’a concédé aucune chance de bris à son adversaire.

Auger-Aliassime n’a eu besoin que de deux bris, le premier lors du sixième jeu de la manche initiale et le second, lors du neuvième jeu du deuxième set, pour signer une deuxième victoire en simple cette semaine.

À l’origine, le Canada devait déléguer Shapovalov et Pospisil pour le match de double, contre Simone Bolelli et Fabio Fognini. Jeudi, les deux Canadiens avaient uni leurs efforts pour effacer un déficit d’une manche à zéro et gagner le double décisif contre l’Allemagne, assurant la place du Canada en demi-finale.

Peut-être parce que Shapovalov avait passé 3 h 14 minutes sur le court contre Sonego et qu’il avait eu besoin de traitements au bas du dos entre les troisième et quatrième jeux du troisième set, Dancevic s’est tourné vers Auger-Aliassime.

L’Italie a aussi apporté un changement à son tandem, remplaçant Bolelli par Berrettini.

Dimanche, le premier match opposera Shapovalov à Thanasi Kokkinakis ou Jordan Thompson.

« Je me sens très bien, a dit le Canadien. Je vais tout faire pour essayer de gagner et d’enlever un peu de pression à Félix et au reste de l’équipe. »

Un départ-canon

 

Dans le premier de deux matchs de simple de la journée, Shapovalov s’est incliné en trois manches de 6-7 (4), 7-6 (5) et 4-6.

Lors du set décisif, Shapovalov a commis sept doubles fautes dont trois lors du 10e jeu. Sa dernière double faute a donné la victoire à Sonego.

Shapovalov avait connu un début de match spectaculaire, gagnant les neuf premiers points, dont les quatre premiers au service de Sonego.
 

L’Italien ne s’est pas laissé abattre. Il a protégé son service lors du troisième jeu et brisé celui de Shapovalov un jeu plus tard.

Par la suite, les deux joueurs ont gagné leur service jusqu’à la tenue d’un bris d’égalité que Sonego a remporté 7-4 grâce à quatre mini-bris, dont les deux derniers acquis consécutivement pour clore le set en 1 h 10 minutes.

Les deux joueurs ont entamé le deuxième set en dominant à leur service. Cette tendance s’est maintenue jusqu’au 10e jeu lorsque Sonego a perdu les trois premiers points à son service, le plaçant devant autant de balles de manche. Il les a toutes sauvées, plus deux autres lors du même jeu, avant de porter le score à 5-5.

Shapovalov et Sonego ont dû disputer un deuxième bris et alors que l’Italien détenait une avance de 5-4, il a concédé les trois points suivants, dont deux à son service, permettant au Canadien d’égaler le match à un set de chaque côté.

<h4>À voir en vidéo</h4>

Adblock test (Why?)

Source : Lire l'article complet par Le Devoir

À propos de l'auteur Le Devoir

Le Devoir a été fondé le 10 janvier 1910 par le journaliste et homme politique Henri Bourassa. Le fondateur avait souhaité que son journal demeure totalement indépendant et qu’il ne puisse être vendu à aucun groupe, ce qui est toujours le cas cent ans plus tard.De journal de combat à sa création, Le Devoir a évolué vers la formule du journal d’information dans la tradition nord-américaine. Il s’engage à défendre les idées et les causes qui assureront l’avancement politique, économique, culturel et social de la société québécoise.www.ledevoir.com

Réagissez à cet article

Recommended For You