Pourquoi l’Italie a une première ministre néofasciste

En septembre, l’Italie a frappé de stupeur l’Europe en élisant Giorgia Meloni, associée au néofascisme, comme cheffe de gouvernement. Deux livres cet automne expliquent pourquoi les Italiens voient le fascisme avec des lunettes roses. Entrevues avec les historiens Paul Corner de l’Université de Sienne, auteur de Mussolini in Myth and Memory, et John Foot de l’Université de Bristol, auteur de Blood and Power.

Source : Lire l'article complet par La Presse

À propos de l'auteur La Presse

La Presse est un média de masse voué à la création et la commercialisation de contenus.

Réagissez à cet article

Recommended For You